Rien ne se perd, tout se transforme ! Telle est la devise de l’upcycling. On récupère, on se creuse les méninges et on re-crée. Et quand tout ça se fait en commun autour d’un apéro aux couleurs locales, c’est l’idéal ! C’est ce que propose Outdoor Waste Lab (OWL) une fois par mois, sur Meythet (proche d’Annecy pour ceux qui ne sont pas du coin).  Ce labo créatif qui récupère des vestes de sport usagées et les transforme en sacs, pochettes and co, nous propose de nous y mettre à notre tour. Le 28 avril j’y étais  ! Un moment fun et utile  !

Outdoor Waste Lab, c’est qui, c’est quoi  ?

À l’origine du projet  : Nathan, Claire et Benjamin. Le premier met le design au service de la matière au sein de sa société Wood Stock Création. Claire est styliste freelance. Et Benjamin, via son agence AIR, accompagne les marques outdoor vers des innovations responsables. Mélangez tout ça et vous obtenez…  : une idée qu’elle est bonne  ! 🙂 Tout a commencé quand Benjamin se rendait chez ses clients «  Je parcourais les bureaux et voyais d’importants volumes de produits destinés à la poubelle  ». Moment de réflexion avec ses deux acolytes et bim  : ils décident de récupérer ces vêtements (principalement des vestes) pour en faire de la petite bagagerie.

L’histoire dure depuis 2 ans déjà et ils recyclent désormais près d’une tonne de vêtements par an  ! 80% des vestes sont récupérés, quant au 20% restants, ils comptent les utiliser pour en faire du rembourrage de coussins. Objectif  : zéro déchets…(muuum que j’aime ça !). Parmi leurs partenaires, on retrouve Patagonia, Picture Organic Clothing ou encore Millet. De quoi profiter d’une matière première de qualité  ! Les nouvelles créa sont ensuite vendues en ligne ET dans les boutiques Patagonia. Et voilà, la boucle est bouclée. C’est ce que l’on appelle l’économie circulaire (je vous en dis plus un peu plus bas) !

Et l’Apér’Owl dans tout ça  ?

La majeure partie du tissu récupéré sur les vêtements est habituellement envoyée dans un centre de réinsertion à Passy pour assemblage et réalisation des nouveaux produits. Mais pendant l’Apér’Owl, c’est à nous de nous y coller  ! Stylos, ciseaux, patrons… Tout est mis à disposition  ! On choisi une veste et c’est parti  ! J’avoue que j’étais pas bien maligne au départ… La démarche est tellement chouette que j’avais peur de gâcher du tissu, de mal faire. Mais une mini tête blonde assise à côté de moi y arrivait parfaitement alors… (j’ai d’ailleurs particulièrement apprécié ce mélange des générations  ! L’atelier est à la portée de chacun  ; tout le monde est le bienvenu. Une manière de sensibiliser à l’upcycling dès le plus jeune âge !).

Et pour finir, on passe à la couture. Evidemment, là encore, débutante que je suis, j’ai pu être accompagnée (merci Jean pour ta patiente!). Et je crois que je ne m’en suis pas si mal tirée…

Tadam…

Au final, chacun repart avec sa création. Une petite fierté en plus d’avoir partagé un joli moment  !

Les avantages de l’économie circulaire

Dans un schéma habituel on parle de production linéaire  : on extrait de la matière première, on la transforme en produit, on utilise/consomme le produit et on le jette. Avec l’économie circulaire, on ne jette plus, on récupère et on recrée. L’économie circulaire repense nos modes de production et de consommation afin d’optimiser l’utilisation des ressources naturelles et de limiter les déchets générés. Et dans cette méthode, tout est avantage  ! L’ensemble des acteurs de cette économie sont gagnants  : l’entreprise initiale s’évite une taxe sur les déchets et peut même générer un nouveau chiffre d’affaire grâce à l’utilisation de ses produits usagés  ; l’entreprise qui upcycle récupère de la matière gratuitement ou à très bas coût. Un véritable rapport win-win  ! Et côté consommateur, il est toujours valorisant de savoir que le produit acheté, en plus d’être original et d’avoir une vraie histoire, est un produit responsable  !

Si vous êtes sensibles à ce genre d’initiatives, si vous êtes favorables à ce mode de consommation plus responsable, le SoluCir (1er Salon des solutions de l’économie circulaire en Pays de Savoie) a tout pour vous séduire  ! Rendez-vous le 11 mai à Rumilly. L’occasion de découvrir d’autres projets locaux tout aussi intéressants que OWL et surtout de prendre conscience des opportunités et des gains que l’économie circulaire peut apporter à une entreprise.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.