Avec les beaux jours, j’ai décidé de vous parler de quelque chose que j’ai toujours fait sans même en connaître les véritables bienfaits : marcher pieds nus ! Oui, déjà petite, je refusais d’enfiler patins, charentaises, savates… Et aujourd’hui encore, je n’ai pas trouvé chausson à mon pied. Quant à dehors ? C’est la même rengaine. Pourquoi s’infliger sans arrêt d’être dans nos petits souliers, alors que le sol nous tend les bras. Tout ça pour vous dire que j’adore marcher pieds nus. Et au delà des économies « shoes » que cela permet de faire (Carrie Bradshaw va sûrement m’évincer de ses contacts après avoir lu cet article), j’ai ensuite découvert tous les bienfaits que cela engendrait sur le corps. Des bienfaits permis grâce… aux énergies telluriques.

L’énergie tellurique, kézako ?

Pour commencer, il faut savoir que tout est énergie : plantes, animaux, minéraux, eau, vent, feu, terre et Terre, lune, soleil, étoiles… L’énergie nous entoure et nous compose ! En géobiologie, on appelle énergie tellurique, la force énergétique provenant de la Terre, un courant électrique circulant au sein de la croûte terrestre. Et ce champ tellurique, magnétique a d’innombrables effets positifs sur nous. En marchant pieds nus (une pratique appelée grounding ou earthing), on se reconnecte à la terre et on en profite !

Quels bienfaits sur quels bobos ?

Pour commencer, il faut dire que c’est déjà supra agréable de sentir l’herbe fraîche ou le sable chaud sous ses pieds, non ? La sensation est comme enivrante, à condition évidemment de le faire en pleine conscience ! Mais au-delà du côté plaisant (si vous n’êtes pas habitué, il faudra y aller petit à petit, les sensations de départ ne sont pas forcément agréables du fait de la sensibilité de vos pieds. Mais après… C’est le bonheur !) , vous serez surpris de voir à quel point le corps réagit à l’exercice. Pourquoi ? Dans un premier temps, parce qu’en marchant pieds nus, on stimule des points stratégiques. Vous savez, ceux que l’on appelle « zone réflexe » en réflexologie. Et ces points sont directement liés aux différents organes, systèmes (respiratoire, lymphatique, digestif…) et glandes du corps. Dans un second temps, parce que la Terre est chargée en électrons négatifs alors que les perturbations du corps, inflammations, douleurs et autres produisent des molécules chargées positivement : les radicaux libres. En entrant en contact avec la Terre, les électrons négatifs sont absorbés par le corps et réduisent les radicaux libres, donc l’inflammation. En clair : la connexion à la Terre rétablit l’équilibre électrique naturel du corps. C’est pas sorcier, hein ? 🙂 Les études menées sur le sujet parlent même d’une « Révolution aux pieds nus ». En plus de la baisse des douleurs chroniques, elles démontrent une réduction des maux de tête, des tensions musculaires, des inconforts dus au jet lag, une amélioration de la qualité du sommeil… Et point important dans notre société, le earthing aurait même un fort impact sur le stress. Le contact des pieds sur le sol favoriserait le calme du corps en rafraîchissant le système nerveux et les hormones du stress. Alors, si angoisse ou burn-out se pointent avec leurs gros sabots, vous savez quoi faire !

Et le point « G » dans tout ça ?

Quel teasing cet intertitre…:) En fait, comme le soleil apporte la vitamine D, la terre et plus largement la nature, apporte la vitamine G ou vitamine « green » ! Et à quoi sert-elle ? Eh bien, à voir la vie en rose ! Les chercheurs de Standford ont démontré qu’une promenade de 90 min en pleine nature permettait d’être plus positif. Du coup, comme cocktail pour cet été, je vous propose : balade et earthing combinés. De quoi retrouver la forme de manière simple, saine et pas chère. Et impossible de terminer cet article sans citer Hippocrate : « C’est la nature qui guérit les malades »…Un médecin qui avait bel et bien les pieds sur terre !

 

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.